Spyware : Amazon supprime les smartphones BLU de son catalogue

0
17
Le géant Amazon vient de frapper fort contre les smartphones chinois fabriqués par BLU, des smartphones low-cost peu connus dans l’Hexagone. Il les a tout simplement supprimés de son catalogue de vente, privant l’entreprise de la plus grosse marketplace du monde. En cause : la présence d’un logiciel espion pré-installé dans les smartphones, semble-t-il à l’insu de BLU.

Ce n’est pas la première fois qu’un scandale liant un spyware à des smartphones fabriqués en Chine explose : il semblerait que la pratique soit toujours d’actualité… et toujours de la part de la même entreprise.

Les Chinois d’Adups récidivent, BLU en fait les frais

En octobre 2016, l’entreprise chinoise Adups, spécialisée dans les applications pour smartphone, était au centre d’un scandale : la firme de sécurité Kryptowire avait identifié un spyware pré-installé dans plusieurs modèles de smartphones. Adups avait reconnu les faits et confirmé qu’elle récupérait messages, appels et données personnelles des utilisateurs des smartphones infectés.

On pourrait supposer qu’un tel scandale aurait mis un terme aux pratiques d’Adups, mais il n’en serait rien. Lors de la conférence BlackHat tenue fin juillet 2017, Kryptowire a une nouvelle fois épinglé la même entreprise pour les mêmes faits. Un nouveau spyware a été identifié et il serait même plus performant que celui de novembre 2016.

Spyware blaster

Amazon arrête les ventes des smartphones BLU

La découverte de ce nouveau malware risque de coûter cher à BLU, dont le Blu Advance 5.0 est le troisième smartphone le mieux vendu sur Amazon. C’est sur ce modèle que le nouveau malware a été identifié, alors qu’il semblerait que les deux modèles concernés par le malware découvert en octobre 2016, le Blu R1 HD et le Blu Life One X2, n’ont plus de spyware opérationnel, Adups ayant arrêté la transmission des données vers des serveurs chinois.

Afin d’éviter tout risque d’être associé à ce scandale d’intrusion dans la vie privée et de collecte de données, le géant de Seattle a tout simplement retiré de sa marketplace tous les smartphones de la marque BLU. Une décision qui a été regrettée par le constructeur, qui déclare dans un communiqué envoyé à The Verge que ses smartphones ne présentent plus aucun risque pour la sécurité des utilisateurs. Il espère qu’Amazon réintégrera rapidement ses modèles dans son catalogue de vente.

Modifié le 03/08/2017 à 09h32

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here