Accueil Technologie Cisco réaffirme ses engagements de financement en France

Cisco réaffirme ses engagements de financement en France

0
25
Cisco réaffirme ses engagements de financement en France

En 2015, le CEO de Cisco John Chambers avait signé avec le gouvernement français un partenariat que son successeur Chuck Robbins est venu confirmer la semaine dernière. L’équipementier réseau américain s’était d’abord engagé à investir 100 M$ dans l’hexagone, avant de porter ce montant à 200 M$, dans plusieurs domaines dont les start-ups, les smart cities, la cybersécurité et l’éducation, à travers sa plateforme d’apprentissage en ligne Network Academy. Dans le même temps, il ouvrait dans le pays son 9ème centre d’innovation et de recherche.

Le 9 novembre, lors de sa visite à Paris, Chuck Robbins, qui s’apprête à reprendre le poste de chairman de John Chambers (à l’issue d’une transition désormais achevée), s’est entretenu avec la ministre du Travail Muriel Pénicaud et le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer. Avec en ligne de mire un point sur la feuille de route du partenariat. Pour Cisco, il s’agit du programme le plus important implanté jusque-là avec un état à travers le monde, nous a indiqué une porte-parole du groupe californien (Cisco s’étant par ailleurs engagé aussi en Inde, en Israël et dans d’autres pays). Chuck Robbins a également rencontré le secrétaire d’Etat chargé du Numérique Mounir Mahjoubi et visité l’incubateur à start-ups Station F, créé à l’initiative de Xavier Niel.

Un programme sur 5 ans dont 70 M$ ont déjà été investis

A ce jour, 70 M$ ont déjà été investi dans l’Hexagone sur les 200 M$ prévus, nous a confirmé Cisco. Une partie de ces fonds ont été engagés en direct dans des start-ups comme 6wind, dans les réseaux, Intersec, spécialisée dans la donnée, ou encore Actility, dans les réseaux IoT LoRaWan. Parallèlement, l’équipementier a investi de façon indirecte à travers les fonds Partech et Idinvest. La majeure partie de l’enveloppe prévue reste encore à dépenser, dans l’écosystème de start-ups ainsi que dans l’éducation et la formation. Sur les 5 ans prévu pour le programme, près de 3 ans sont déjà écoulés. Une fois les 200 M$ dépensés et compte-tenu de la dynamique qui se manifeste en ce moment en France sur le numérique, Cisco serait prêt à réinvestir de nouveau.

Du côté des start-ups examinées, le fournisseur a déjà retenu près de 300 dossiers et rencontré 100 jeunes pousses, notamment à travers ses partenaires incubateurs et accélérateurs tels que Numa, présent à Station F, Paris&Co ou Bigup for startup.

Cisco cible aussi la reconversion professionnelle

Sur le versant formation, depuis le lancement du programme Networking Academy en France qui remonte à 2001, près de 340 000 étudiants ont été formés à travers 1 240 établissements partenaires et 1 975 instructeurs, indique Cisco dans un communiqué. Du côté de l’éducation nationale, au-delà des étudiants et lycéens, l’initiative s’est étendue aux collégiens et 50 000 d’entre eux ont été formés cette année. En mars dernier, Cisco a également signé un partenariat avec les Hauts-de-France pour accompagner la région dans l’accélération de sa transformation digitale, notamment en soutenant des reconversions professionnelles vers le numérique.

La semaine dernière, lors de la venue de Chuck Robbins, Cisco a rappelé que Networking Academy concernait aussi la formation professionnelle « tout au long de la vie » aux métiers des réseaux numériques. « Nous ciblons désormais les chômeurs et ceux qui ne travaillent pas depuis longtemps », a confié le CEO à nos confrères des Echos.  

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here