Accueil Technologie Avast, Bitdefender, Fortinet et Kaspersky : Champions 2017 de l’anti-phishing

Avast, Bitdefender, Fortinet et Kaspersky : Champions 2017 de l’anti-phishing

0
58

Sur l’ensemble des solutions de sécurité évaluées, quatre ont réussi à passer le test anti-phishing de AV-Comparatives pour 2017, et trois, ses tests de contrôle parental. Ces résultats publiés par des organismes de test indépendant comme AV-Comparatives ou AV-Test sont importants pour l’utilisateur moyen. En effet, l’offre de solutions de sécurité est très vaste. Il est donc difficile de savoir celles qui sont le plus efficace et si les solutions payantes justifient un achat. Ces tests permettent de mieux orienter ce genre de choix.

Quatre champions de la lutte contre le phishing

En matière de lutte contre l’hameçonnage, AV-Comparatives a clairement adoubé les solutions Free Antivirus d’Avast, Internet Security de Bitdefender, Forticlient de Fortinet et Internet Security de Kasperksy. Le phishing est pratiqué par un site Web malveillant ayant l’apparence d’un site légitime pour collecter les identifiants de connexions de services bancaires, de messagerie électronique et autres informations sensibles. AV-Comparatives ne teste que les solutions soumises volontairement par les éditeurs. En 2017, huit d’entre eux ont demandé à passer les tests anti-phishing de l’organisme indépendant.

Dans son premier test, AV-Comparatives a utilisé 510 URL associées à des campagnes de phishing. Pour réussir le test, le logiciel devait détecter au moins 90% des menaces. Celui-ci incluait également quelques fausses alertes afin de tester le comportement des logiciels anti-phishing face à 500 URL légitimes. Les quatre solutions ayant franchi cette première étape devaient, en plus, passer un test de fausses alertes sans erreur. C’est Bitdefender qui a remporté la première place. Sa solution a été capable de repérer les vrais sites de phishing avec un taux de détection de 96 %. Il a été suivi par la solution de Fortinet qui a atteint un taux de détection de 95 %. Kaspersky et Avast sont arrivés en 3e et 4e position avec des taux de détection respectifs de 93 et 92 %. Les résultats complets de ces tests anti-phishing sont consultables sur le site de AV-Comparatives.

Contrôle parental

Protéger les enfants des sites qu’ils ne devraient pas visiter est toujours un défi. Il y a les visites accidentelles ou les redirections possibles en cas de clic sur le mauvais lien. Mais certains pensent que, si des enfants veulent absolument naviguer sur ce genre de site, il est presque impossible de les en empêcher. Cela dit, il existe des solutions logicielles qui peuvent faire barrière à cette curiosité. Pour les machines Windows, deux programmes ont été approuvé par AV-Comparatives pour 2017 : SafeDNS pour Windows et Kaspersky Safe Kids Premium pour Windows. L’organisme indépendant a également approuvé la solution ESET Parental Control pour Android.

Pour réaliser son test, AV-Comparatives a confronté chaque logiciel avec 2000 URL interdites, dont la majorité (1600) renvoyait vers des sites pornographiques. Le test comportait aussi 200 sites de pari en ligne et 200 sites de vente d’armes ou faisant la promotion d’armes à feu. Enfin, un autre test de faux positifs comportait 100 vrais sites adaptés aux enfants comme Lego.com.

Solutions gratuites ou payantes 

Cette fois encore, les deux gagnants se sont distingués par leur sans faute sur les faux positifs. Globalement, les meilleurs résultats à ces tests ont été obtenues par la solution de Kasperksy, qui est parvenue à bloquer 98,1% des sites pornographiques, 98% des sites de pari en ligne et 97% des sites en rapport avec les armes à feux. Cependant, SafeDNS a fait un meilleur score que Kasperksy sur le blocage des sites pornographiques avec un taux presque parfait de 99.8 %, mais le logiciel s’est montré beaucoup moins efficace sur les sites de pari en ligne avec 94 %, et son taux de blocage des sites d’armes à feu atteint à peine 79 %.

C’est l’éternelle question : les solutions anti-virus gratuites sont-elles suffisantes pour se protéger de ces deux fléaux, ou faut-il se tourner systématiquement vers des solutions payantes ? Malheureusement, il n’est pas possible de répondre de façon catégorique à cette question. Tout dépend de ce que l’utilisateur attend de la solution. S’il peut se contenter d’une protection de base, la plupart des suites antivirus gratuites sont probablement suffisantes. S’il attend des fonctions de sécurité supplémentaires comme le stockage crypté, ou s’il ne supporte pas la publicité qui accompagne souvent les apps gratuites, alors la solution payante est préférable. AV-Comparatives a comparé 15 services fournis par des antivirus payants et gratuits. C’est un bon guide de référence pour s’y retrouver et savoir quelle protection on peut attendre d’un antivirus.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here