Mekhissi, cinq à la suite

0
29
Mekhissi, cinq à la suite

Mahiedine Mekhissi, au moins en Europe, est imbattable sur le 3 000m steeple, sa course de référence. Le Français s’est à nouveau imposé jeudi soir (8’31″66). A 33 ans, il parvient à maintenir un niveau exceptionnel.

C’était écrit. Mais quoi de plus difficile que de confirmer encore et encore, 10 ans plus tard ? Mahiedine Mekhissi, pour la énième fois, a fait parler sa science de la course et son talent naturel pour aller chercher son cinquième titre européen, le quatrième sur 3 000m steeple. Ç’aurait dû être le sixième, puisque tout le monde s’en souvient, le Rémois avait été déchu de sa médaille d’or en 2014 pour avoir enlevé son maillot dans la dernière ligne droite. Trop facile… Il s’était alors rattrapé trois jours plus tard sur 1 500m.

Une médaille d’or par championnats d’Europe depuis 2010, donc. Et aussi, rappelons-le, deux médailles d’argent olympiques en 2008 et 2012, une autre en bronze en 2016, et encore deux médailles de bronze mondiales en 2011 et 2013. Hormis Yohann Diniz et Renaud Lavillenie, personne n’est aussi régulier que lui dans l’athlétisme français. A 33 ans, il fait partie de ce cercle très fermé, se plaçant entre les deux en termes d’expérience (Diniz s’est révélé en 2006, Renaud Lavillenie en 2009). Christophe Lemaitre, forfait cette année, a du mal à suivre – mais ses disciplines sont les plus concurrentielles du monde.

“Peut-être que j’arrêterai bientôt”

“Tenir comme ça pendant 10 ans, ce n’est pas facile, rappelle-t-il sur France 2. En termes d’émotion, c’est une de mes courses les plus difficiles. J’ai eu beaucoup de stress. Ça n’a pas été simple toute la saison. Je voulais aller chercher ce titre pour l’équipe de France, toute ma famille et mon entourage. Je suis super fier. Cinq fois champion d’Europe, c’est exceptionnel, c’est historique. Je ne me rends pas compte. Peut-être que j’arrêterai bientôt.” Pardon ? “La motivation est là, mais ce n’est pas facile tous les jours. Je verrai… Parfois, il faut savoir s’arrêter. Je réfléchis.” Le gâchis serait tellement immense qu’on balaie l’hypothèse illico. Doha 2019 et Tokyo 2020 sont des obligations, monsieur !

La manière avec laquelle il a encore pu célébrer sa victoire dans la dernière ligne droite, pendant que l’Espagnol Fernando Carro s’arrachait comme jamais pour tenir sa médaille d’argent, parle à nouveau d’elle-même. Tout autant que sa capacité à mener la course à trois tours de la fin, pour ne plus jamais lâcher la tête. Et toujours avec cette impression de ne même pas avoir à souffler… La bouteille a du bon, et c’est ce que doivent se dire jeudi soir les jeunes Solene Ndama (19 ans, géniale en demi-finales du 100m haies, mais qui a tapé une haie en finale), Ludwy Vaillant (quatrième au 400m haies) et Ninon Guillon-Romarin (cinquième à la perche). Les deux derniers, notamment, ont 23 ans. Soit l’âge de Mekhissi en 2008.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.