L’heure de Draxler

0
140
L’heure de Draxler

Julian Draxler sera l’un des hommes-clés de Joachim Löw pour aider l’Allemagne à conserver son titre mondial. Le joueur du Paris Saint-Germain devrait pouvoir s’exprimer davantage qu’en club dès dimanche contre le Mexique.

Julian Draxler n’était pas indiscutable au Paris Saint-Germain cette saison. Le voilà qui s’apprête pourtant à débuter la Coupe du monde dans un rôle de titulaire chez les tenants du titre. Joachim Löw a confirmé sur les ondes de ARD la présence de l’ancien joueur de Schalke 04 dans le onze de départ face au Mexique dimanche. Qui dit Draxler in, dit possiblement Mesut Özil out.

La composition d’équipe n’est pas encore officielle, mais il se pourrait que le milieu de terrain d’Arsenal vive pour la première fois depuis le début du mandat de Löw une compétition majeure hors du onze-type. Difficile de savoir s’il s’agira d’un vrai choix tactique, d’une précaution pour que les douleurs au genou de l’intéressé aient un peu plus de temps pour disparaître, ou des conséquences d’un souci extra-sportif. L’apparition de Mesut Özil et Ilkay Gündogan en compagnie du président turc Recep Tayyip Erdogan avant le Mondial a fait du bruit en Allemagne, même si les deux joueurs se sont expliqués depuis. Il se murmure que Joachim Löw n’a que peu goûté la manière dont ils ont géré le dossier et perturbé la préparation de la compétition. Si Özil n’est effectivement pas titulaire, chacun fera son interprétation.

Löw est “fan” de Draxler

En attendant, Özil ou pas, Julian Draxler est un élément moteur de la Nationalmannschaft depuis plusieurs mois. Ses progrès sous le maillot de la sélection ont sauté aux yeux et n’ont pas manqué d’être salués par Löw. “Julian est dans une forme superbe. Il peut vraiment faire la différence dans cette Coupe du monde. Il apporte beaucoup à l’équipe et je compte sur lui”. Et Löw de pointer du doigt l’aspect principal dans lequel il considère que le Parisien a progressé: l’attitude. “Julian a fait un pas en avant important en termes de personnalité, de franchise et de professionnalisme. Je suis fan de ses qualités”, a déclaré le champion du monde sur ARD.

Si à Paris Unai Emery s’est davantage servi de Julian Draxler dans l’entrejeu, ce sont les aptitudes originelles de l’intéressé que l’on devrait voir à l’oeuvre dimanche. Le milieu offensif de 24 ans débutera sauf surprise côté gauche, avec pour mission de déborder et de créer des brèches dans la défense mexicaine, ou de rentrer sur le pied droit qui lui a permis de marquer 6 fois en 44 sélections. Mais encore jamais en Coupe du monde…

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.