Une carte interactive qui dénonce le harcèlement de rue à Montpellier

0
42
Une carte interactive qui dénonce le harcèlement de rue à Montpellier

Les habitants peuvent dénoncer les agressions physiques ou verbales dont ils ont été victimes ou témoins sur une carte de la ville.

« Je suis dans le tram, bondé. Je regarde dehors, et je sens une main furtive qui soulève mes cheveux et un mec me claque un baiser dans le cou… » La scène se passe au nord de Montpellier (Hérault), avenue du professeur Grasset précisément, comme indiqué sur le plan.

Lancée le 21 février par le Groupe F, qui lutte contre les violences sexistes et sexuelles, une carte interactive de la ville recueille désormais les témoignages anonymes en majorité de femmes victimes de harcèlement de rue.

Voir en plein écran

Une petite quarantaine de points rouges y sont inscrits à l’heure actuelle. Ils désignent et racontent les agressions subies à différents endroits. Du « bonjour mademoiselle, regard très insistant et lourd » à l’injure frontale (« sale pute »), essuyée à 8 heures du matin sur le trajet du bureau… Sans compter les actes au-delà des paroles : « Il commence à s’approcher de moi en essayant de me bloquer le passage » ; « Il se masturbait sous ma fenêtre en me regardant », etc.

LIRE AUSSI >Harcèlement de rue : l’amende forfaitaire fixée à 90 €

Le but de ce projet est « d’avoir un lieu où la parole peut être libérée et visible », affirment les membres du Groupe F. Cette carte permet de « pouvoir ancrer les témoignages dans un lieu. Et de montrer que cela touche notre vie quotidienne ; cela ne se passe pas forcément la nuit dans un angle de rue sombre. »

Selon un sondage Odoxa, paru en octobre dernier, plus d’une femme sur deux en France (53 %) a déjà été victime de harcèlement ou d’agression sexuelle au moins une fois dans sa vie.

Alexandre Seba

SociétéHarcèlement de rueMontpellieragression sexuelle

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.