Tous les examens sur table annulés à l’université Lyon-2

0
38
Tous les examens sur table annulés à l’université Lyon-2

Annulés en raison des risques de blocage, les examens sur table seront remplacés par du contrôle continu et des devoirs à la maison.

Au moins 20 000 étudiants sont concernés. Face aux risques de blocage, la présidence de l’université Lumière-Lyon-2 (Rhône) a décidé d’annuler les examens sur table. Ils seront remplacés par des « modalités de contrôle des connaissances alternatifs », a-t-elle fait savoir ce lundi soir.

Plus tôt dans la journée, environ 300 étudiants avaient bloqué les deux campus, situés sur les quais du Rhône, au centre de Lyon, et à Bron, en banlieue. Les forces de l’ordre sont intervenues sur les quais.

Dans ces conditions, la présidente de l’université a estimé que les examens de lundi, où 2 000 étudiants étaient attendus, ne pouvaient se dérouler « sereinement » et a décidé de les annuler. Après réflexion, l’université a finalement décidé d’annuler tous les examens sur table qui devaient se tenir jusqu’au 29 mai. Les cours à Lyon-2 étaient déjà suspendus depuis un mois.

La présidence donnera des détails sur les nouvelles modalités d’évaluation qui reposeront « à la fois sur le contrôle continu et des devoirs à la maison ».

Pas d’examens à Saint-Ouen

D’autres examens ont également été annulés ailleurs en France à la suite de blocages : lundi matin à l’université Aix-Marseille, vendredi et samedi à Arcueil (Val-de-Marne) où avaient été délocalisés des partiels de l’université de Nanterre, et mercredi dernier à Grenoble.

La journée de lundi a également été marquée par d’autres tentatives pour empêcher la tenue des examens comme à Nantes, ont une cinquantaine d’étudiants ont été évacués par la police lundi matin. Au centre d’examen de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), les partiels de Paris-8 délocalisés ont été annulés après que des dizaines d’étudiants ont manifesté devant le bâtiment.

L’université Rennes-2, bloquée depuis le début du mois d’avril, a elle été évacuée ce lundi matin. Pour le président de l’université Olivier David, la priorité est désormais de préparer « l’organisation des examens, prévus du 17 au 28 mai ».

V.G.

SociétéLyonRhôneuniversité

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.