Tourisme estival : la reprise se confirme à Paris

0
24
Tourisme estival : la reprise se confirme à Paris

Avec un taux d’occupation de 72,3 % au total sur les mois de juillet et août, la fréquentation des hôtels du Grand Paris est en hausse de +7,1 points par rapport à 2016.

Après une année 2016 difficile, les professionnels du tourisme retrouvent le sourire. Avec un taux d’occupation de 72,3 % au total sur les mois de juillet et août, la fréquentation des hôtels du Grand Paris est en hausse de +7,1 points par rapport à 2016. Des chiffres qui témoignent « d’une saison estivale satisfaisante », observe l’Office du tourisme et des congrès de la capitale, malgré un « mois d’août plus mitigé qu’escompté ». Et malgré le fait que ces chiffres restent en repli par rapport à 2015 (-6,5 points).

En juillet, les hôtels du Grand Paris ont enregistré un taux d’occupation de 79,5 % (+ 7,7 points par rapport à 2016), avec un nombre d’arrivées record : 2,2 millions d’arrivées, soit + 12,2 % par rapport à 2016 et + 2,6 % par rapport à 2015.

Au mois d’août, les performances hôtelières sont plus mesurées : avec un taux d’occupation de 65,0 %, les établissements enregistrent une hausse de +6,5 points par rapport à août 2016 mais un recul de -9,4 points par rapport à 2015.

« Les perspectives automnales sont néanmoins très encourageantes et témoignent de l’attractivité retrouvée » de la destination Paris, souligne l’Office du tourisme. « Les données ForwardKeys datées de fin septembre pour Paris font état d’arrivées aériennes internationales en augmentation de +16,1 % par rapport à 2016 pour les mois d’octobre, de novembre et de décembre. Des hausses sont enregistrées sur les principaux marchés lointains situés en Amérique du Nord (+20,6 %) ; en Amérique du Sud (+21,0 %) ; en Asie du Nord-Est (+24,5 %) et au Moyen-Orient (+4,9 %) ».

  leparisien.fr

Paris VtourismeOffice du tourisme et des congrèsParis

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.