La presse française pleure « l’icône » Johnny

0
19
La presse française pleure « l’icône » Johnny

Paris – « Feu Johnny », le « trésor national », « le roc »: la presse de jeudi est à l’unisson de la pluie d’hommages rendus à Johnny Hallyday, mort à 74 ans dans la nuit de mardi à mercredi.

L’annonce du décès du « premier rockeur français » (Libération) a donné lieu à la parution d’une foison de cahiers et numéros spéciaux. 

Johnny Hallyday était « un trésor national » pour Le Figaro, « une passion française » d’après L’Humanité ou tout simplement la « plus grande star » hexagonale selon Le Parisien. 

Cette « idole française » a été « la bande-son de plusieurs générations« , écrit Le Monde. 

« Ce Belge au nom américain était un monument français« , souligne Laurent Joffrin dans Libération qui titre sur « feu Johnny« . 

« Le roc n’était pas inébranlable, mais comme toutes les icônes, notre inconscient l’imaginait immortel« , écrit joliment Christophe Bonnefoy dans Le Journal de la Haute-Marne. 

« Point n’est besoin de lui vouer un culte, ni de le célébrer sans mesure« , tente de nuancer Bertrand Meinnel dans Le Courrier picard mais il était « une des rares références communes partagées par tous« . 

« On le chantera encore longtemps. Il entre dans l’histoire« , assure Hervé Chabaud dans L’Union. Ou du moins « au Panthéon de la musique » selon Laurent Bodin de L’Alsace. 

« Après tout, qui pourrait prétendre n’avoir pas en tête, même sans le matraquage en cours, au moins quelques notes de Johnny? ?« , demande justement Bernard Maillard dans Le Républicain lorrain. 

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here