Grippe aviaire : 11 200 canards abattus en Vendée

0
32
Grippe aviaire : 11 200 canards abattus en Vendée

Il s’agissait d’une souche faiblement pathogène du virus, sans menace pour l’homme.

Un foyer de grippe aviaire faiblement pathogène a été détecté dans un élevage de volailles aux Herbiers, en Vendée. Ses 11 200 canards ont été abattus, annonce ce mardi la préfecture du département.

La présence du virus influenza aviaire a été identifiée dans le cadre d’un plan de dépistage mis en place dans tous les départements par la Direction générale de l’alimentation, dépendante du ministère de l’Agriculture. Ce virus, qui infecte les oiseaux sauvages et les oiseaux domestiques, est «sans menace pour l’homme et n’a pas de caractère exceptionnel», rappellent les services de l’État.

Plusieurs semaines de délai avant de reprendre l’élevage

«Aucun lien n’a été mis en évidence entre le foyer vendéen et les souches hautement pathogènes qui ont justifié, en 2016 et 2017, des abattages massifs de volailles dans le Sud-Ouest de la France», précise le communiqué de la préfecture.

Dès la suspicion du virus, le préfet de la Vendée a ordonné le confinement des volailles et mis en place une zone de restriction temporaire dans un rayon de 1 km autour de l’exploitation infectée. L’éleveur devra attendre plusieurs semaines avant de pouvoir réintroduire des animaux.

Ces derniers jours, des abattages ont eu lieu dans le Finistère ainsi que dans le Maine-et-Loire en raison de la présence de la grippe aviaire dans des élevages.

Le Parisien avec AFP

SociétéPays de la LoireVendéegrippe aviaire

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.