Stéphane Séjourné, l’œil de Macron

0
17
Stéphane Séjourné, l’œil de Macron

Fin 2016, Julien Dray s’agite encore. Délivrant ses oracles au quasi-candidat Macron, il s’alarme : «  Ça ne va pas. Tes équipes ne sont pas assez méchantes  !  » Puis, se tournant vers les jeunes naïfs, il les sermonne : «  Il faut être méchant pour être un bon conseiller politique.  » Un an plus tard, le siège du PS est à vendre, et les jeunes collaborateurs – trop tendres, vraiment  ? – ont emménagé à l’Élysée. Dans cette équipe resserrée de «  Macron boys  » installée au château, il y a le taiseux Ismaël Emelien, derrière lequel la presse court depuis des mois parce qu’il serait «  la…

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here