Elise Verley : « Des jeunes de plus en plus confiants dans l’avenir »

0
14
Elise Verley : « Des jeunes de plus en plus confiants dans l’avenir »

Elise Verley : « Des jeunes de plus en plus confiants dans l’avenir »

Elise Verley est enseignante-chercheure en sociologie à l’Université Paris Sorbonne et membre du Groupe d’étude des méthodes de l’analyse sociologique de la Sorbonne (Gemass)

Elise Verley est enseignante-chercheure en sociologie à l’Université Paris Sorbonne et membre du Groupe d’étude des méthodes de l’analyse sociologique de la Sorbonne (Gemass). Elle est aussi coauteur de 20 ans d’insertion professionnelle : permanences et évolutions, un ouvrage collectif publié par le Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq), à l’occasion de leur 5e Biennale Emploi-Formation, qui se tient jeudi 7 décembre à l’Université Pierre et Marie Curie de Paris. Mme Verley a analysé l’évolution du rapport à l’emploi des jeunes à partir des enquêtes « Génération » du Céreq.

Les jeunes ont-ils confiance dans leur avenir ?

Les jeunes sont beaucoup plus confiants par rapport à leur avenir professionnel que ne l’étaient les générations précédentes. Les enquêtes « Génération » 1992 et 2010 du Céreq, réalisées auprès des jeunes cinq ans après leur sortie de formation initiale, à savoir en 1997 et 2015, révèlent que les Français – bien que les plus pessimistes des jeunes Européens – se déclarent de moins en moins inquiets par rapport à leur avenir. Ils sont même 73 % à être optimistes pour leur avenir professionnel contre 62 % en 1997.

Le niveau d’optimisme est plus important pour la jeune génération quel que soit le niveau de diplôme. Les jeunes sont davantage (+ 5 points de pourcentage) satisfaits de leur situation professionnelle actuelle, comme ils le sont de l’évolution de leur parcours professionnel ou de l’utilisation de leur niveau de compétences lorsqu’ils sont en emploi. La hausse est encore un peu plus forte (+ 6 points) pour ceux qui considèrent que leur parcours a été facile depuis la fin de leurs études.

Pourtant, la qualité du travail des jeunes ne s’est pas améliorée depuis les années 1990. Qu’avez-vous observé en analysant les enquêtes du Céreq ?

L’accès à l’emploi s’est dégradé, en particulier l’accès à…

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here