Polémique Mennel de The Voice : Sophia Aram égratigne Isabelle Morini-Bosc

0
67
Polémique Mennel de The Voice : Sophia Aram égratigne Isabelle Morini-Bosc

Isabelle Morini-Bosc a été prise pour cible par Sophia Aram dans sa chronique matinale sur France Inter lundi sur la polémique de la candidate de «The Voice» Mennel. 

Sophia Aram a consacré sa chronique lundi sur France Inter à la polémique Mennel, candidate qui a quitté «The Voice» après l’exhumation de messages polémiques sur les attentats en France en 2016 partagés sur les réseaux sociaux. La candidate «avant de chanter comme un oiseau, avait tendance à tweeter comme une gourdasse», a lancé l’humoriste avant de regretter que malgré ses excuses et ses regrets, la jeune femme de 22 ans a été obligée d’annoncer son départ du télécrochet de TF1. «On aurait pu imaginer que cette affaire se termine-là, dans les oubliettes des déclarations malheureuses de Marion Cotillard, Mathieu Kassovitz et autre Jean-Marie Bigard, mais ce serait trop beau. Car aujourd’hui en 2018, en France, peu importe que Mennel présente ses excuses ou pas parce que l’occasion est trop belle pour libérer la boîte à cons de tous les médiocrates faisandés du PAF ergotant sur l’opportunité de chanter en arabe à la télévision “par les temps qui courent”», a-t-elle dit pour reprendre les mots utilisés par Isabelle Morini-Bosc sur le plateau de «Touche pas à mon poste» lorsqu’elle a donné son avis sur les messages écrits par Mennel en 2016 après l’attentat de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray.

A lire aussi :The Voice : dans la tourmente, Mennel quitte l’émission

A lire aussi : TPMP : Agathe Auproux règle ses comptes et tacle Matthieu Delormeau

Sophia Aram ne s’est pas arrêtée là puisqu’elle a qualifié la chroniqueuse de Cyril Hanouna d’«empaffée médiatique».

En commentant cette affaire Mennel, Isabelle Morini-Bosc avait affirmé qu’elle considérait la polémique «justifiée», trouvant les messages écrits par la jeune femme originaire de Bensançon choquants, avant de préciser qu’elle n’avait rien contre le voile à la télévision ou la reprise chantée en anglais et arabe de «Hallelujah» de Leonard Cohen, «même si je trouve que par les temps qui courent, ça ne s’imposait peut-être pas nécessairement», avait-elle précisé. Taxée de racisme, la journaliste avait présenté ses excuses avant d’affirmer qu’elle avait mal formulé ses propos.

Toute reproduction interdite

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.