Coeur de Pirate: “Dans ma vie privée, j’étais toujours attirée par les mauvaises personnes”

0
410
Coeur de Pirate: « Dans ma vie privée, j’étais toujours attirée par les mauvaises personnes »

Elle ne voulait plus faire de musique. Les critiques  sur les réseaux sociaux l’avaient usée. Mais en étant jurée de « Nouvelle star », Cœur de Pirate retrouva l’envie d’écrire. De dire ses blessures de jeune femme, de raconter ses histoires d’amour sans lendemain, ses hésitations liées au genre sexuel. Elle a réussi un disque intense, intime et bouleversant.

Pourquoi est-ce que tu ne voulais plus faire de musique ?
Cœur de Pirate. Je voulais surtout faire des choses différentes, pas forcément briller. Je pensais vraiment mettre mon savoir-faire au service d’autres gens. Jusqu’à ce que Yadam, ce candidat du Venezuela, reprenne l’une de mes chansons. Il a expliqué combien mon titre l’avait aidé dans sa vie personnelle. Et là, j’ai compris que tout ce que j’avais fait depuis dix ans pouvait aider les gens. Je n’en avais jamais vraiment eu conscience.(…)

Lire aussi: Les confessions émouvantes de Cœur de pirate, victime de viol conjugal

Tu reviens donc avec un disque très personnel où tu n’hésites pas raconter tes expériences malheureuses, avec des garçons comme avec des filles.
Toutes mes chansons sont une forme de thérapie. Là, j’ai traversé une vraie dépression, état dans lequel j’étais au moment de “Nouvelle star”. Et la vague MeToo est arrivée. Cela m’a donné le courage de parler de choses que je pensais taboues par le passé. Je me suis rendu compte que, dans ma vie privée, j’étais toujours attirée par les mauvaises personnes. Je me suis demandé pourquoi je me complaisais dans des situations horribles. Pire, lorsque les choses allaient bien, j’avais envie de me barrer tout de suite. Alors, j’ai fouillé dans mon passé. Enfant, je m’ennuyais énormément et j’étais timide. J’allais toujours vers ceux qui pensaient que je n’étais pas à la hauteur. C’est malsain comme situation, mais je ne suis pas la seule à la vivre. Et j’essaie en ce moment de sortir de cette spirale. (…)

Cœur de pirate – Dans la nuit 

Tu décris tes partenaires comme des monstres, tu évoques les vices de l’amour…
Dans mes disques précédents, j’endossais le rôle de la victime. Aujourd’hui, je me rends compte que c’est moi qui recherchais ce genre d’expériences. Souvent, dans l’amour, les gens s’oublient. Il ne faut pas faire ça ; au contraire, il faut éviter d’être totalement dépendant. Moi, j’ai toujours tout fait pour l’autre personne. Et j’ai eu tout faux. Mais il m’a fallu du temps pour le comprendre, je n’ai pas encore 30 ans.  

Lire aussi: Après Orlando, Coeur de Pirate fait son coming-out 

Tu as peur de passer à côté de la grande histoire d’amour de ta vie ?
Exactement. Mais la grande histoire, il faut avant tout l’avoir avec soi-même, sinon tu ne pourras jamais être en couple de façon saine et équilibrée. Alors, en ce moment, je suis seule. J’essaie de me reconstruire. Ce disque m’a aidée à me rendre compte que je ne pourrais pas avoir une relation saine si je ne suis pas en paix avec moi-même. Chose que je ne pouvais pas faire depuis dix ans, car j’ai tout le temps travaillé, j’ai sauté d’une histoire d’amour à une autre. Et je n’ai pas pris le temps de m’explorer. [Elle rit.]…

En tournée à partir du 26 septembre, le 9 octobre à Paris (Olympia).

« En cas de tempête, ce jardin sera fermé » (Mercury/Universal).

Retrouvez la suite de cet entretien dans Paris Match dans tous les kiosques le jeudi 14 juin

Toute reproduction interdite

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.